VOLAILLES PLEIN-AIR
Aménagement des parcours
Site internet réalisé dans le cadre du PROJET BOUQUET, lauréat de l'appel à projet Casdar 2016 du MINISTère de l'agriculture
Les parcours avicoles
évaluer les services
Le cadre des services

Huit catégories regroupent les services pouvant être rendus par un parcours. Selon leur catégorie, les services peuvent être rendus à la société, à l’éleveur, ou bien aux deux :



Produire des ressources et créer de la valeur
Assurer un revenu reste le premier objectif d’un élevage. Les volailles gambadant sur le parcours représentent la première source de revenu, par leur chair ou leurs œufs. Pour un parcours aménagé, il est possible d’avoir une production secondaire, voire même plusieurs. Les possibilités sont nombreuses : bois, fruits, miel… Des sources de revenus différentes qui ne sont pas pour autant le seul moyen de produire des ressources. Le patrimoine, ou la création d’emplois, souvent négligés, sont pourtant des services rendus par le parcours.

Contribuer à une bonne qualité de vie
Le bien-être animal, on en parle. Mais le bien-être de l’éleveur dans tout ça ? Cette catégorie de services est faite pour évaluer cet aspect du parcours. Nombre d’éleveurs ayant aménagé leur parcours nous le dise : ils sont fiers de leur exploitation, ils ont plaisir à y travailler.

Contribuer au bien-être et à la bonne santé des animaux
Attente sociétale de plus en plus présente, le bien-être animal est aujourd’hui un enjeu primordial. L’application EBENE (développée par l’ITAVI - www.itavi.asso.fr) permet de l’évaluer de manière simple et rapide. En moins d’une heure, il est possible d’apprécier le bien-être des volailles selon 4 grands principes : une bonne alimentation, une bonne santé, un bon environnement et des comportements appropriés. La méthode est simple. Un questionnaire permet de récolter les données de l’exploitation (taille du bâtiment, densité, etc.), puis un protocole d’observation comportemental et sanitaire complète l’analyse.

Connecter les systèmes d’élevage et les consommateurs et intégrer la production dans son territoire
Il est aujourd’hui devenu impossible de déconnecter la société des systèmes d’élevage. Le parcours devient alors un moyen de répondre aux attentes des citoyens, mais également de favoriser les interactions entre élevage et société, notamment au travers de la création de paysage.

Maîtriser les impacts environnementaux
L’empreinte environnementale de l’élevage est également un sujet sensible auquel il faut y prêter attention. Les élevages avicoles ne dérogent pas à la règle. Parfois montré du doigt pour leurs impacts environnementaux, l’aménagement du parcours est pourtant une solution pour préserver la qualité du sol, de l’eau et de l’air.

Préserver la biodiversité et les milieux naturels
La sauvegarde de la biodiversité et des milieux naturels est également possible grâce au parcours. L’observation de la diversité du végétal, des insectes volant et rampant, permet de juger de la capacité du parcours de répondre à cet enjeu.

Optimiser l’utilisation des ressources
Les ressources en eau et en énergie sont précieuses. Leur utilisation doit être raisonnée et optimisée. Évaluer les performances en la matière permettra d’optimiser nos pratiques de consommation.


Les protocoles d'observations

Des protocoles d’observations sont en phase de test dans des sites pilotes afin de commencer l’évaluation des services rendus par les parcours.

Les résultats

Une synthèse des résultats obtenus sera mise en ligne.